Daniel Stoupin maître dans lart de la photographie microscopique

first_imgDaniel Stoupin, maître dans l’art de la photographie microscopiqueUn jeune russe spécialiste de biologie marine est parvenu à réaliser d’incroyables images d’organismes aquatiques invisibles à l’œil nu, à partir d’un microscope optique.Entre l’art et la science, son cœur balance. Daniel Stoupin, 25 ans, ex-étudiant en biologie marine à l’Université de Moscou et de Cologne s’est choisi une voie bien à lui : celle de la photomicrographie. Cette technique photographique consiste à réaliser des images d’organismes ou de structures observés à l’aide d’un microscope.Sous l’œil averti de Daniel Stoupin, la parade des minuscules créatures d’eau douce adopte ainsi des aspects fascinants. Pour en arriver à un tel résultat, le biologiste a effectué plusieurs prises de vue avec son microscope optique. “Je fais beaucoup de plans d’un même objet et combine ensuite les images grâce à un logiciel d’ordinateur”, explique-t-il au Dailymail. Cette tâche extrêmement complexe représente pour chaque image entre plusieurs jours voire semaines de travail. 

Pour accentuer les contrastes de l’image et mettre en relief les organismes pour la plupart transparents, le photographe a ensuite recourt à l’utilisation de techniques d’imagerie moléculaire. Il développe au Daily wired : “J’utilise des verres polarisés qui rendent les muscles et les structures fibrillaires très lumineux, ainsi que la microscopie à fluorescence, qui permet d’obtenir des couleurs vives. Peu d’animaux ont une fluorescence naturelle, je dois donc utiliser des produits chimiques afin de les rendre observables”.À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Bien que ses créations adoptent un sens esthétique incontestable, Daniel Stoupin lui ne perd pas de vue l’objectif principal de son entreprise à savoir : trouver une application de ces méthodes de photographie pour le monde de la recherche. Quand à ses aspirations pour le futur, il confie : “Mon désir est de mettre en place un vrai studio. La faune microscopique reste largement ignorée par la communauté scientifique, mais c’est pourtant la majorité des organismes vivants sur Terre”.
Découvrez les photographies et le documentaire de Daniel Stoupin sur MaxisciencesLe 20 mars 2012 à 13:21 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *